05 BP 6153 Ouagadougou 05
+226 25 36 97 97 / +226 63 49 69 69
info@ceradesi.org

Projet PARRC : le CERADESI renforce les capacités des élus locaux pour plus d’efficacités dans la gouvernance locale.

- La recherche-action pour le développement

Projet PARRC : le CERADESI renforce les capacités des élus locaux pour plus d’efficacités dans la gouvernance locale.

Le Centre d’étude et de recherche-action pour le développement économique et social intégré (CERADESI) a entamé ce dimanche 12 septembre 2021 une mission de renforcement de capacités des élus locaux de 20 communes. Cette formation a porté sur le rôle de l’élu local dans le processus budgétaire et les techniques de reddition des comptes. Prévue pour deux journées, elle permettra, à au moins 300 élus locaux et agents administratifs des mairies de voir leurs compétences renforcées.

Les élus locaux des communes de Djigouéra et Toussiana à Orodara au cours de la session de formation

L’avènement de la décentralisation, consacrée par le Code général des collectivités territoriales, a jeté les jalons du développement local avec à la clé, la responsabilisation de tous les acteurs de la gouvernance locale. La gouvernance locale est la capacité des collectivités territoriales à construire et soutenir une société durable. Elle permet une meilleure prise en compte des besoins des populations locales dans les projets de développement et surtout dans la fourniture de biens et de services durables et accessibles. Le dialogue entre tous les acteurs doit être privilégié et la recherche du consensus dans les prises de décisions doit constituer une règle fondamentale. Ainsi, la décentralisation nécessite que les populations (hommes et femmes) prennent conscience de leurs rôles et responsabilités, s’engagent et acceptent de travailler ensemble pour développer leur localité en respectant les principes de bonne gouvernance.

Cependant depuis plus d’une décennie de mise en œuvre, malgré les réelles opportunités de participation des populations et des Organisations de la société civile (OSC) à l’élaboration et au suivi des politiques publiques de développement qu’offre cette logique de décentralisation, les collectivités territoriales n´arrivent toujours pas à mobiliser toutes les ressources (humaines et financières surtout) pour impulser un développement participatif centré sur la satisfaction des besoins essentiels et prioritaires des populations. Ce déficit de participation des citoyens dans la gestion publique aussi bien au niveau national que local réduit l’efficacité des actions et entrave la durabilité des résultats, et partant handicape l’atteinte des objectifs de développement notamment pour les plus pauvres.

Adama COULIBALY, Chargé du projet PARRC au cours de la formation des élus locaux

C’est pourquoi le CERADESI, dans sa volonté de promouvoir un développement économique et social où personne n’est laissée pour compte, a intégré la composante ‘‘redevabilité et transparence dans les dépenses publiques de santé, d’éducation, de nutrition et d’eau hygiène et assainissement’’ dans la mise en œuvre du projet PARRC (Programme d’appui au renforcement de la veille citoyenne et de la redevabilité sociale en faveur de l’accès aux services sociaux de base dans 20 communes du Burkina Faso). A travers cette composante, CERADESI entend impulser une culture de redevabilité et de responsabilité sociale qui amène les autorités locales à formuler en étroite collaboration avec les citoyens, des budgets participatifs et consensuels, à les exécuter efficacement et de manière efficiente, et à rendre compte de leur gestion.

Pour y parvenir, le Centre a entamé ce dimanche 12 septembre 2021 une mission de renforcement de capacités des élus locaux des 20 communes concernées par le projet PARRC. Cette formation a porté sur le rôle de l’élu local dans le processus budgétaire et les techniques de reddition des comptes. Elle a concerné les Maires des communes, les conseillers municipaux, les Secrétaires généraux de communes et les membres des commissions des affaires économiques et financières. Au total, c’est 15 participants par communes dont un cumule de 300 élus locaux et agents administratifs des mairies qui, pendant deux jours, ont été formés. Au sortir de cette formation ces élus devront avoir plus d’outils pour une gouvernance plus transparente, une redevabilité sociale plus accrue et une participation citoyenne plus massive.

Les élus de Boudry et Mogtédo réunis à Zorgho pour la présente formation

En attendant de constater le changement sur le terrain, les participants expriment leurs satisfactions. « En terme de contenue, je pense que cette formation est très riche. Ce qui va nous permettre d’améliorer notre façon de voir les choses et de pouvoir mieux jouer notre partition en tant qu’élu local…. Nous sommes désormais plus éclairés sur le rôle de l’élu local, notamment celui qu’il doit jouer tout au long du processus de l’élaboration du budget, sur le suivi contrôle de l’exécution du budget et sur l’action du maire. Nous pourrons ainsi traduire ces compétences théoriques en compétences pratiques et faire de la reddition des comptes une réalité plus accrue. », s’exprime M. KAMBOU KOPARA, 1er adjoint au Maire de Iolonioro. Et le Maire de la commune de Toussiana renchérie en ces termes : « C’est une grande joie pour moi d’avoir participé à cette formation. Et je commence par féliciter le CERADESI pour cette initiative. Elle permet à l’ensemble des élus de mieux maitriser leur rôle afin de pouvoir mieux s’impliquer dans le développement de la collectivité… ». En rappel, le Programme d’appui au renforcement de la veille citoyenne et de la redevabilité sociale en faveur de l’accès aux services est financé par le Fond des nations unies pour l’enfance (UNICEF Burkina), et mise en œuvre dans les communes de Djigouèra, Toussiana, Bondigui, Iolonioro, Toma, Gossina, Godyr, Pella, Sourgou, Zawara, Absouya, Ourgou-manega, Boudry, Mogtédo, Pissila, Bissiga, Niaogho, Zabré, Guiaro et Ziou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 7 =